Culture individuelle et collective

 Présentation

Culture individuelle et collective

 

Présentation

La culture est l’ensemble des connaissances acquises, l’instruction, le savoir d’un individu.

C’ est aussi l’ensemble des structures sociales, religieuses, etc., ainsi que les comportements collectifs tels que les manifestations intellectuelles, artistiques. 

La culture comprend ainsi trois grands groupes de manifestations :

• l’Art

• le Langage

• la technique.

 

Par extension (usité en éthologie), la culture désigne tout comportement, habitude, savoir, système de sens (en anthropologie) appris par un individu biologique, transmis socialement et non par héritage génétique de l’espèce à laquelle appartient cet individu.

La culture se définit de cette manière comme un ensemble de connaissances transmis par des systèmes de croyance, par le raisonnement ou l’expérimentation qui la développe au sein du comportement humain en relation avec la nature et le monde environnant.  

Elle comprend ainsi tout ce qui est considéré comme acquisition de l’espèce, indépendamment de son héritage instinctif, considéré comme naturel et inné. Ce mot reçoit alors des définitions différentes selon le contexte auquel on se réfère.
Se cultiver, apprendre, pour l’homme, c’est une nécessité.

Les livres, la télé, les centres culturelles, internet, etc., sont pour celui qui veut développer son intellect des sources pour apprendre, se cultiver.

A la base il y a l’école, les institutions, mais pas seulement, on peut se cultiver par les loisirs le sport aussi, ces deux domaines ont leur culture propre, la Bande dessinée, le skate avec sa culture de la rue sont des exemples parmi d’autres.

 

musée du Louvre et de la culture

Musée du Louvre

Culture individuelle et  collective

En langue française, le mot culture désigne l’ensemble des connaissances générales d’un individu.

Le Dictionnaire National de Bescherelle, de 1862, ne donne que cette définition (dans le domaine humain). Par ailleurs, les connaissances scientifiques y sont présentées au premier plan.

Toutefois, les dictionnaires plus récents comme le Petit Larousse (1980) redonnent, en plus de la conception individuelle, une conception collective : ensemble des structures sociales, religieuses, etc., des manifestations intellectuelles, artistiques, etc., qui caractérisent une société. Ce qui suggère un retour à une conception de la culture moins centrée sur l’individu et la science.

 

Il se trouve qu’en langue allemande, cette définition de la culture individuelle correspond au mot « Bildung », et qu’il existe un autre mot, «Kultur », qui correspond à un patrimoine social, artistique, éthique appartenant à un ensemble d’individus disposant d’une identité.

Ainsi, ce terme homophone, qui correspond plutôt en français à l’une des acceptions de civilisation, et par les échanges d’idées entre la France et l’Allemagne, s’est petit à petit amalgamé avec le sens initial du mot culture en français. Cette seconde définition est en train de supplanter l’ancienne, correspondant à la culture individuelle.
Néanmoins, les dictionnaires actuels citent les deux définitions, en plaçant le plus souvent la culture individuelle en premier.

 

Il y donc actuellement en français deux acceptions différentes pour le mot culture :

• La culture individuelle de chacun, construction personnelle de ses connaissances donnant la culture générale ;

• La culture d’un peuple, l’identité culturelle de ce peuple, la culture collective à laquelle on appartient.

Ces deux acceptions différentes en premier lieu par leur composante dynamique :

•  Individuelle comporte une dimension d’élaboration, de construction (le terme Bildung est généralement traduit en éducation), et donc par définition évolutive et individuelle ;

• Collective correspond à une unité fixatrice d’identités, un repère de valeurs relié à une histoire, un art parfaitement inséré dans la collectivité .
La culture collective n’évolue que très lentement, sa valeur est au contraire la stabilité, le rappel à l’Histoire.

Le Site de vos Passions